Communiquer avec les défunts, pour qui? Pour quoi?

En communiquant avec les défunts, vous vous rassurez vous-même dans un premier temps. Si les personnes qui meurent peuvent communiquer avec les vivants, c'est bien parce que personne ne meure jamais vraiment et qu'une partie de vous continuera à vivre en ayant conscience de l'humain qu'elle a été. Il est rassurant de savoir que votre vie ne prend pas fin lorsqu'elle quitte votre corps. Mais cela, vous pouvez le sentir sans forcément avoir à communiquer avec une personne défunte que vous connaissez. 

Vous êtes également rassurés d'apprendre que les personnes que vous chérissez et qui ne sont plus sur Terre sont dans une autre sphère et qu'elles y sont bien. 

Communiquer avec elles vous fait du bien, tout simplement. Quand le manque est trop lourd, il est naturel d'avoir envie et besoin d'un contact avec les êtres aimés. 

Et cela leur fait du bien à eux aussi. 

L'idée circule qu'il serait mal de déranger les défunts en les contactant mais je n'ai pour ma part jamais ressenti de dérangement. Les personnes défuntes qui se présentent sont heureuses des retrouvailles organisées par les consultants. Tout ce petit monde peut converser naturellement, simplement, sans chichis et la bonne humeur est souvent au rendez-vous. Vous seriez étonné d'apprendre qu'il est même arrivé que des vivants s'invitent dans la discussion. Les discussions dont je me fais l'intermédiaire sont de celles qui auraient pu être tenues sur Terre, la clarté et l'honnêteté en plus. Les personnes défuntes ont généralement une conscience élargie de ce qu'a été leur vie et des personnes qui vivent encore sur Terre, sur lesquelles elles portent un regard plus éclairé que de leur vivant. 

C'est pourquoi, à la question pour qui? Je réponds pour vous et pour les personnes que vous contactez. 

 

J'ai le souvenir d'une scène particulièrement marquante qui illustre parfaitement le fait que les défunts peuvent tirer un bénéfice d'une communication avec les vivants. Au cours d'une séance, une jeune femme fut mise en relation avec l'un de ses grand-père décédé qui, nous l'avons vite découvert, avait besoin d'aide. Lorsque je me suis connectée à lui, j'ai distingué une masse sombre enfermée dans une cage. Son énergie était un mélange de dégoût, de colère, de rage et de souffrance. Il était comme un fauve enragé. Un être lumineux a alors fait signe de la main à la consultante, l'encourageant à approcher, ce que je l'ai vue faire. Elle s'est alors mise à lui parler, à voix haute et il l'entendait. Elle a évoqué des souvenirs de moments partagés avec lui, du plat délicieux qu'il concoctait. Au fur et à mesure qu'elle lui parlait, il renouait avec une partie de son humanité qu'il avait oubliée et s'apaisait. Cet homme avait vécu des évènements traumatisants de son vivant et se voyait comme un animal sauvage sans âme. Sa petite fille, en lui parlant, l'a aidé en direct à reprendre pied avec la gentillesse et l'attention dont il avait, aussi, su faire preuve au cours de son existence troublée. Ce fût un soulagement pour lui, un déblocage que seul l'amour de sa petite fille avait permis. 

 

L'idée circule également qu'il faudrait attendre un certain temps après le décès d'une personne pour entrer en communication avec elle. Je souscris en partie à cette idée, mais seulement parce qu'elle relève du bon sens. Il est facile d'imaginer que la personne qui meure a besoin de temps pour s'en remettre, pour s'accoutumer à son nouvel état, voire pour l'accepter, pour prendre ses repères dans une autre dimension. Elle peut avoir besoin de temps pour savourer des retrouvailles également. Vous ne vous inviteriez pas chez un ami qui viendrait de déménager, qui serait dans les cartons et dont la femme viendrait d'accoucher n'est-ce pas? Ce bon sens prévaut pour toute communication, et même la communication avec les défunts. N'hésitez pas à les prévenir quand vous prenez rendez-vous avec eux. 

quand je dis que je souscris en partie à cette idée, c'est parce qu'il me semble naturel de parler aux personnes défuntes spontanément et de leur adresser des messages sans attendre un moment qui serait "le" bon moment. En revanche, une séance de communication leur demande une certaine disponibilité et c'est pour cela qu'il me semble judicieux de leur laisser un peu de temps avant de leur rendre visite. 

 

Comme plusieurs personnes m'ont demandé s'il était plus judicieux de prendre rendez-vous pour une lecture d'âme et/ou une lecture de vies antérieures ou pour une communication avec un défunt pour obtenir des messages les concernant directement, je précise que les défunts ont une vision de vous et de la vie terrestre en général plus élargie que la vôtre, mais pas forcément beaucoup plus. Cela dépend vraiment des cas. Je vous invite à considérer une communication avec une personne défunte comme une visite, comme un agréable moment de retrouvailles. Vos proches défunts ne sont pas forcément les plus aptes à vous parler de vous, de votre être profond. Le niveau de conscience de votre âme est souvent plus élevé. Si vous voulez obtenir des informations sur vous-même, des messages puissants qui vous parlent de vous, alors une guidance est plus appropriée. En revanche, si vous voulez partager un moment de retrouvailles avec une personne défunte, prendre de ses nouvelles et entendre ce qu'elle a envie de vous dire, alors une séance de communication avec les défunts est bien entendu, parfaitement adaptée.  

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0