Volver, de Pedro Almodovar (2005)

 

Même si des personnages mis en scène par Pedro Almodovar nous pouvons nous demander pourquoi ils se retrouvent ou mettent dans de tels pétrins, force est de constater qu'ils sont au fond comme nous, des êtres somme toute assez ordinaires.

Ils se trouvent obligés de gérer l’inattendu et l'extraordinaire avec leurs capacités ordinaires! Que ferions-nous à leur place? 

La force des femmes de Volver, leur réactivité, leur ténacité face aux crises qu'elles doivent gérer sont admirables. 

L'entraide, souvent entre femmes, est récurrente dans les films d'Almodovar, et toujours très touchante. Elles s'aident à vivre et à survivre et s'organisent pour veiller les unes sur les autres...

Volver interroge les rapports entre sœurs, entre mère et fille, entre tante et nièce, entre voisines et compagnes de vie, parfois difficiles mais toujours intenses. La vie qui anime ces femmes, ainsi que leur désir de faire au mieux avec ce qu'elles ont et surtout ce qu'elles sont est particulièrement touchant et nous invite à prendre conscience de toutes nos ressources et à trouver en nous la confiance qui nous fait parfois défaut.