Le Château ambulant est un film d'animation japonais réalisé en 2004 par Hayao Miyasaki. 

Ce qui me touche particulièrement dans ce film, ainsi que dans d'autres film de Miyasaki est sa capacité à nous extraire de la dualité.

Les "méchants" peuvent se révéler très touchants, la vieillesse et la jeunesse forment un tout harmonieux au sein d'un même personnage, de même que la peur et l'inconscience au sein d'un autre... La bonté de certains personnages fait ressortir celle, insoupçonnée, de certains autres.

Plutôt que de juger les côtés sombres de ses personnages, Miyasaki semble faire preuve d'une grande humanité en nous invitant à porter notre regard au delà des apparences, que l'on découvre les personnages du film, que l'on observe les personnes qui nous entourent ou que l'on s'observe soi-même. Il nous encourage à révéler toutes nos facettes, quelles qu'elles soient, et à les aimer, tout naturellement. 

Ce message d'espoir est porté par des images magnifiques et envoûtantes qui nous rappellent à quel point notre monde est fabuleux. Les films de Miyasaki nous rappellent que la nature est belle et digne du plus profond respect et de la plus grande admiration. 

Bon film!