Comment peut-on être égoïste en faisant passer les autres avant soi?

 

J’ai une vision non conventionnelle de l’égoïsme car je l’entends comme la satisfaction de son ego.

 

Votre ego cherche à vous rendre aimable aux yeux des autres et à vos propres yeux. Il cherche à attirer l’amour sur vous car il ne sait pas que votre source d’amour est interne et que personne n’a le pouvoir de vous emplir d’amour. Il se pose en responsable de votre image et la soigne du mieux qu’il peut. C’est ainsi que certaines personnes en apparence parfaitement altruistes peuvent faire preuve d’égoïsme de façon sous-jacente, inconsciente même.

 

Dans mon livre Guérir grâce à ses âmes complémentaires, j’ai illustré ce phénomène en prenant l’exemple d’une femme, grand-mère, à qui sa fille demande si elle peut garder ses petits-enfants durant le weekend à venir. Elle accepte. Et, ce faisant, elle se montre égoïste.

Spontanément, vous pourriez penser qu’elle n’est pas égoïste puisqu’elle a accepté de rendre service à sa fille et que vous avez intériorisé l’idée que rendre service était bien, que rendre service faisait de vous une bonne personne, une personne altruiste.

Observons de plus près les motivations de cette femme. Il se trouve qu’au moment où sa fille lui a demandé si elle pouvait garder ses petits-enfants, elle projetait de se détendre pendant le weekend. Elle n’aspirait qu’à lire un bon livre tranquillement installée devant sa cheminée et elle se réjouissait à l’idée d’aller ramasser des champignons en forêt, seule.

 

Vous pourriez trouver cette grand-mère encore plus admirable d’avoir mis de côté ses envies pour rendre service à sa fille et partager un moment avec ses petits-enfants et trouver encore moins envisageable de la trouver égoïste !

 

Et pourtant… Ecoutons son intention véritable au moment où elle annonce à sa fille qu’elle accepte de garder ses petits-enfants: au fond d’elle, elle se dit “quelle poisse, j’avais envie de prendre du temps pour moi, j’en ai vraiment besoin. Si je refuse, elle risque de m’en vouloir et les petits-enfants risquent de se sentir indésirables… je n’ai pas envie de créer des histoires et qu’ils aient tous une mauvaise image de moi. Je ne veux pas qu’on puisse dire de moi que je suis une mauvaise grand-mère ou qu’on ne peut pas compter sur moi. Tant pis, je vais les garder…”

Nous voyons qu’elle accepte pour satisfaire son ego, uniquement, par peur de ne plus être aussi aimable aux yeux des autres. Elle soigne son image de bonne grand-mère. Voilà ce que j’appelle agir égoïstement.

Agir égoïstement peut vous amener à vous placer dans des situations inconfortables, qui ne vous conviennent pas, qui vous sont désagréables, qui vous agacent, juste pour soigner votre image et pour passer aux yeux des autres et à vos propre yeux pour une bonne personne, une personne serviable, une personne généreuse, ou que sais-je encore, parce que vous croyez que vous serez aimé si vous étiez serviable ou généreux.

Vos croyances concernant les défauts et les qualités et la prétendue nécessité de masquer les premiers et de valoriser les seconds vous enferment dans des attitudes non bénéfiques pour vous, l’égoïsme en étant une.

 

Il en aurait été différemment si la grand-mère avait eu une toute autre posture. Elle aurait put agir sans égoïsme de deux façons différentes. Si elle s’était dit au moment de la demande de sa fille “ J’ai très envie de prendre du temps pour moi, mais je dois bien reconnaître que la perspective de passer un weekend avec les petits-enfants et de leur faire découvrir la cueillette des champignons me tente bien aussi. Allez, je vais les garder ! Je vais passer un bon moment avec eux, et je prendrai du temps pour moi dans la semaine. J’aurai du temps libre très bientôt.” En ce cas, elle aurait accepté de garder ses petits-enfants pour se faire plaisir à elle avant tout.

Dans un autre cas de figure, elle aurait pu dire à sa fille: “ce weekend, cela ne me convient pas du tout. J’avais prévu de me détendre, j’en ai envie et besoin. J’ai envie de me balader seule et de lire. Je t’invite à trouver une autre solution. N’hésite pas à me demander de les garder une prochaine fois, tu sais à quel point j’aime passer du temps avec eux quand je suis disponible physiquement et moralement.”

Dans ces deux cas, la grand-mère est à l’écoute de ses envies et de ses besoins. La réponse qu’elle apporte à sa fille est motivée par l’amour qu’elle se porte et non par l’envie de se faire bien voir.

Elle ne se comporte pas d’une façon égoïste.

 

Je vous invite à vous observer, à prendre conscience de tous les moments où, malgré les apparences, vous vous montrez égoïste. Cela n’est ni bien, ni mal. A vous de voir ce qui est le plus bénéfique pour vous dans chaque situation. Plus vous accordez de l’importance à vos envies véritables et aux besoins de votre corps, de votre moral et de votre esprit, plus vos relations gagnent en authenticité. Plus vous êtes conscient de vos envies profondes, plus vous les formulez, plus vous vous affirmez. Et cela est bénéfique pour tous car, dès lors que vous le faites, vous encouragez les autres à le faire également.

En agissant de façon égoïste, vous répondez aux injonctions de votre ego tout en niant les besoins et les envies véritables qui vous animent profondément, depuis votre âme.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0